⚡️Douleur Neuropathique / Cervicalgie chronique ⚡️

Kate a gentiment partagé avec nous le récit de ses douleurs chroniques au cou. Le texte original est dans la version anglaise, j’ai fait de mon mieux pour l’adapter en français.

Sur cette illustration Kate porte un costume qu’elle a crée et cousu elle même. La partie rouge autour de son cou et sur ses épaules représente sa douleur.

📌LE COSTUME

“Ce costume représente le mal invisible dont je souffrais 24h sur 24 et 7 jours sur 7. Je suis scénographe et costumière de métier et de formation. Dans mon travail au Royaume-Uni je crée des dessins et des costumes de ce genre au quotidien. Ça me paraissait naturel de representer ma douleur de cette manière. C’était aussi très important pour moi de le faire ainsi car justement la douleur m’empêchait d’exercer mon métier. J’avais dû arrêter mon travail, le dessin, la couture et la plupart de mes activités artistiques. La douleur m’avait fait perdre l’usage de mes bras et je ne pouvais même plus assister aux représentations car il m’était impossible de rester assise longtemps sur les sièges étriqués des théâtres.

Ça m’a pris du temps d’élaborer ce costume car je souffrais mais ça en valait la peine. Je voulais montrer la férocité du mal qui m’habitait car il était invisible, j’avais l’air d’aller bien en surface et je devais me battre pour me faire entendre par les médecins.

Les difficultés ont continué avec la communauté médicale et mon entourage car les gens avaient du mal à croire qu’une jeune femme d’apparence en bonne santé comme moi, se plaigne de douleurs intenses et ne puisse pas travailler à cause de ça. En créant ce costume, j’ai senti que je prenais une revanche contre toutes les fois où j’avais du m’expliquer. Ça m’a rendue plus forte.

Une fois terminé, le costume a été offert par une collègue à l’association Something Chronic que j’ai fondée, et il a eu un impact énorme sur tout le monde.
Le caractère très humain d’une douleur qu’on peut voir et porter, même posée comme ça sur un mannequin immobile a eut un effet très puissant, et reste à ce jour notre outil le plus efficace pour sensibiliser le public aux douleurs chroniques.

📌LA CONNEXION CORPS-ESPRIT

“Au moment où j’ai découvert John Sarno et les interactions entre le corps et l’esprit ça faisait 7 ans que je souffrais de douleurs chroniques (7 ans! Assez pour se déclarer morte non?). J’avais subit toutes les procédures médicales qui puissent exister et avalé tous les pires médicaments possibles. J’étais désespérée. Mon dernier recours était de subir des injections dans les articulations facettaires (dans la colonne vertébrale) et des piqûres botox dans les zones d’où la douleur semble partir. Mon dos était marqué de partout au stylo, je ressemblais à un jeu où il faut relier les points pour faire un dessin! Mais quelques jours avant Noël, ce jeu ne m’amusais pas du tout. L’anesthésie m’a probablement donnée quelques jours de grâce puis la douleur a rattaqué de plus belle. Les courses de Noël n’ont pas aidé!

Ce fut un tournant décisif. J’allais très mal, je souffrais de dépression et je me suis retrouvée au plus bas quand mes douleurs sont revenues après l’operation. Je me rappelle essayer de promener mon chien et me retrouver sans bouger dans le pré à sangloter. J’ai à ce moment là rencontré une copine qui elle aussi promenait son chien. Elle avait perdu sa mère une semaine auparavant. Jackie était très importante pour moi et encore plus pour la vie du village, mais à cause de mes douleurs et de mon désespoir, émotionnellement j’étais plus mal encore que sa fille.

Benji, le chien de Kate ❤️

Quelque chose devait changer.

Je connaissais Nicole Sachs et son travail avec John Sarno mais ça ne m’avait pas fait tilter. Je suis rentrée à la maison et j’ai regardé une de ses vidéos sur YouTube. Je me suis tout de suite sentie soulagée émotionnellement mais la douleur persistait. Là, j’ai réalisé que je devais vraiment m’y mettre.

J’avais le bouquin de John Sarno Healing Back Pain en livre audio mais j’avais trop peur de l’écouter. Je pense que j’avais peur qu’une autre méthode échoue, j’étais vraiment à bout. Cependant, encouragée par le fait d’avoir été vraiment soulagée par la vidéo de Nicole, j’ai pris mon courage à deux mains, et je suis allée dans les bois avec mon chien pour écouter le livre audio de John Sarno qui explique comment soigner le mal de dos. Avec Benji l’épagneul à mes côtés, je me suis sentie assez forte pour accepter le message et j’ai été choquée de voir à quel point je me retrouvais dans ce livre.

Le lendemain, la douleur avait diminué et j’ai réussi à m’imaginer dans le futur vivre une vie sans douleurs dans le cou. C’était quelque chose que je n’arrivais même pas à envisager auparavant. Ça faisait tellement longtemps que la douleur s’acharnait sur moi. Je me suis sentie plus légère.

La nuit suivante je me suis réveillée en ayant mal mais étonnamment, je suis arrivée à parler à mon cerveau, et à ordonner à l’endroit douloureux d’arrêter de faire mal. Ça a fait sortir la douleur de mon épaule et de mon dos comme du dentifrice. J’étais choquée de voir que cette technique marchait!

Tous les jours depuis je me sens un peu plus légère. J’éprouve encore de la douleur parfois, mais je sais que je suis en voie de guérison totale.

📌LES ÉMOTIONS REFOULÉES

Je savais que le harcèlement que j’ai subi à l’école et au cours de danse classique était une grande cause de stress pour moi, pourtant je refusais de voir que ça puisse avoir des répercussions dans mon corps sous forme de stress et de colère refoulés. Un des problèmes-clef était mon statut de freelance au théâtre alors que les gens de mon âge grimpaient les échelons dans leur travail de bureau plus “normal” et trouvait du boulot sans avoir à se déplacer très loin. Ça s’est aggravé quand ces personnes m’ont rejetée à cause de mon statut. J’étais tellement stressée que naturellement j’ai fini par internaliser ces critiques et me reprocher ce qui s’était passé. J’éprouvais une colère folle parce que malgré la masse de travail abattue et d’énormes sacrifices, ma vie n’en était pas là où je voulais qu’elle soit et je me retrouvais forcée à me comparer à (soyons franc) des gens horribles!

J’incarnais le profil type de la perfectionniste ambitieuse. J’avais toujours été bonne en tout , je brillais à l’école et dans mes études supérieures en faisant beaucoup d’activités extra scolaires. La colère que j’éprouvais contre ma douleur chronique que je ne pouvais pas contrôler envenimait la situation.

Ce que j’ai appris grâce à ma douleur neuropathique c’est que personne ne peut plus jamais me faire de mal! J’ai tellement appris et mon corps a tellement souffert que tout ce qui peut m’arriver semble anecdotique en comparaison.

👩‍❤️‍👩 Kate a crée l’association caritative Something Chronic, REimagining Chronic Pain Through The Arts en Angleterre avec son amie de toujours Alice. Something Chronic est une asso qui utilise les creations artistiques pour sensibiliser le public aux douleurs chroniques. Elle offre une interface inclusive aux souffrants pour leur permettre de partager leur vécu à travers des oeuvres artistiques contemporaines originales et inspirantes.

📖Entretien avec John Sarno traduit en français (y’a très peu de ressources en français malheureusement).
📺Nicole Sachs sur YouTube (en anglais)
🖥 Thank you, Dr. Sarno est un site qui rassemble les témoignages de tous les patients guéris grâce à l’approche de Sarno qui connecte corps et esprit.



Leave a Reply